Accueil Sulawesi
de Makassar à Rantepao Suaya, Lemo, Londa & Kambira Kete Kesu & Kapuaya ♦ 
♦ Cérémonie funéraire ♦ Portraits et paysages
 

album photos SULAWESI  2009






 
 



 
Le culte des morts est une tradition qui donne donne lieu à des festivités grandioses et sanglantes lors des cérémonies funéraires torajas (appelées tomaté). Ces cérémonies durent plusieurs jours et reposent sur des rites funéraires précis.

Le temps d'économiser l'argent nécessaire pour la cérémonie (cela peut prendre plusieurs mois voire plusieurs années), le corps du défunt est conservé par la famille dans sa maison, on lui apporte même de quoi boire et manger. En effet, tant que la cérémonie n'a pas eu lieu, le défunt est considéré comme malade.

Lorsque la famille est enfin prête, elle organise les funérailles. Des loges en bambou sont construites spécialement pour la cérémonie autour de la place sacrificielle (appelée Rante) pour accueillir les invités. Ces derniers apportent des cadeaux à la famille du défunt (animaux, cigarettes, nourriture ...).

 


Les gens sont vêtus de noir, couleur du deuil. Les enfants de la famille ont revêtu l'habit traditionnel, très coloré.
 
 
Le défunt est placé dans un cercueil qui est présenté lors de la cérémonie.

L'étape suivante est le sacrifice des plusieurs dizaines de buffles et des cochons. Le buffle est un animal sacré dans la culture toraja. Son sacrifice permet de faciliter le passage de l'âme du défunt dans l'au-delà. Lorsque nous sommes arrivés à la cérémonie les buffles avaient déjà été sacrifiés (quelque part,  j'ai été soulagée de ne pas voir ses sacrifices,). La place était rouge de sang., il y avait des têtes de buffles, des carcasses, des boyaux et des morceaux de viande partout (les animaux sacrifiés sont dépecés et partagés entre les invités).

 


Ce spectacle, bien qu'assez macabre pour nous occidentaux, est en même temps fascinant.

Toutefois, si nous avons échappé au sacrifice des buffles, nous avons pu assister à celui des cochons.
 
 
Le dernier jour des funérailles, le défunt est enterré. Les torajas appellent cela "le voyage vers la maison sans fumée". Le cerceuil est placé dans une tombe creusée dans une falaise ou dans une grotte sacrée. Si son rang social le permet, le défunt aura un tau tau à son effigie.

Le défunt est désormais parti pour le territoire des ancêtres.

 


 



Créer un site
Créer un site