Accueil Cambodge
Phnom Penh Kampong Thom Temples : Angkor Thom Temples : Thommanon - Ta Prohm - Banteay  Kdei
Temples : Angkor Wat - Banteay Srei - Banteay Samre  Tonle Sap Kep
 
 
album photos CAMBODGE 2012


 



 
Phnom Penh devient la capitale du Cambodge en 1866, avec la construction du Palais Royal. Elle était surnommée, à l'époque coloniale, la perle de l'Asie du sud-est.
 
Selon la légende, la ville tient son nom d'une riche veuve nommée Yeah Penh qui, après avoir découvert quatre statues de Bouddha sur les berges du Mékong, aurait fait construire une pagode ("Wat") sur une colline ("Phnom") de la ville pour abriter ces reliques. D’où le nom de Phnom Penh (la montagne de Penh).
 
Phnom Penh est aujourd'hui une ville en plein développement qui mélange tradition et modernité.


 
Le
Palais Royal témoigne de la richesse de la monarchie. Il est encore aujourd'hui la résidence officielle du roi.
 
        

Si le Palais Khemarin, la résidence royale, est interdite au public, tout les autres bâtiments de cérémonie, superbes bâtiments aux toits étagés classiques et aux tuiles dorées, situés dans un jardin luxuriant, sont accessibles. Notamment la salle du trône, qui est surmontée par une flèche de 59m de haut  avec un Bouddha à quatre visages inspiré par le Bayon d'Angkor. Elle est utilisée pour les couronnements et les cérémonies importantes.
 
                
 

Le Pavillon Chan Chaya était destiné aux spectacles de danse traditionnelle.

 




La Pagode d'argent (Vat Preah Keo, la pagode du Bouddha d'Emeraude) a été érigée au 19ème siècle, puis reconstruite en 1962.
 
     

Son sol est recouvert de plus de 5000 dalles en argent. Elle contient également une centaine de bouddhas de toutes tailles et de tous matériaux, dont un magnifique Bouddha d'Emeraude (en vérité, il est en jade), ainsi qu'un bouddha en or de 90 kg !!.
 
Le mur d'enceinte dévoile une longue fresque relatant l'épopée hindoue du Râmâyana, réalisée vers 1900.
 

Deux stupas contiennent les cendres des aïeux de l'actuel roi Norodom Sihamoni, les rois Norodom et Ang Duong.
 
     

Statue équestre représente le roi Norodom, fondateur de la dynastie. Toutefois, il paraitrait que cette statue est en fait celle de Napoléon dont on a coupé et remplacé la tête.
 


Le marché central
Psar Thmei est célèbre pour son immense dôme jaune, de style art-déco, haut de 45m.
 

Bijoux, vêtements, produits frais, restauration, on y trouve de tout ...
 
   
 
   
 

 
Après avoir découvert les fastes du Palais, Tuol Sleng nous montre l'image la plus terrifiante et sinistre qui soit.
 
Cet ancien lycée a servi de prison durant la période des khmers rouges, la prison de haute sécurité S-21, dirigée par le fameux Kang Kek Leu, plus connu sous le nom de Douch, qui a récemment été condamné pour ses crimes.  Aujourd’hui transformé en musée nommé Tuol Sleng "La colline du poison", est la mémoire de ces milliers d'hommes, femmes et enfants morts et torturés par les khmers Rouges, parce qu'ils étaient considérés comme des opposants au régime.
 
Dans la cour, la potence et à ses pieds, les jarres dans lesquelles les prisonniers, pendus par les pieds, étaient plongés à répétition puis noyés.
 

Le musée est composé de plusieurs bâtiments permettant de découvrir diverses salles servant pour les interrogatoires et tortures. Des traces de sang sont encore visibles sur le sol.

Un immense panneau énumère le règlement en vigueur (un petit clic sur l'image pour l'avoir en grand format).
   
 
 
Dans un deuxième bâtiment, les murs et des panneaux sont entièrement recouverts de milliers de photos de visages de prisonniers, de tous âges. Les expressions sur ces visages sont bouleversantes, vous saisissent le cœur, l'estomac ...  ces regards racontent l'horreur, la haine, la peur, la violence, la barbarie humaine ...
 
    
 
Un troisième bâtiment est rempli de minuscules cellules oppressantes. A l'étage, des barbelés aux balcons pour éviter que les prisonniers ne se suicident en se jetant dans le vide.
 
      

Le dernier bâtiment est une salle d'exposition de peintures et photos des corps mutilés.
 
Cette visite est extrêmement éprouvante et ces images resteront à jamais gravées dans notre mémoire, et encore maintenant j'ai les larmes au yeux en les regardant.
 
Il n'y eu que 7 survivants de ce centre de détention.

 


L'un d'eux, l'artiste Vann Nath a peint les scènes de torture. http://www.museumsyndicate.com/artist.php?artist=682

 

 
Nous terminons notre visite de Phnom Penh par le
Wat Phnom.

Selon la légende, c'est à cet endroit que Mme Penh a installé les quatre statues de Bouddha.  Un grand escalier, gardé par deux lions et des nâgas, mène au Wat.

 
       

La pagode est décorée de fresques et de bouddhas.
 

De nombreux khmers viennent prier pour obtenir chance et prospérité.
 
 





 
 






 



Créer un site
Créer un site