Namibie (2016)

 


J5. D'Epupa à Opuwo
Le choc des cultures


A 7h, un copieux petit déjeuner privatif nous attend au bord de la rivière.
 
 
 
Nous avons encore une courte étape aujourd’hui et nous prenons notre temps.
 
Alors que nous allons charger les bagages, nous avons la surprise de constater que notre 4x4 a été lavé. "It's in the service" nous dit-on ...

Nous quittons Epupa et prenons la direction d'Opuwo.

Un petit village himba, une pause photo.
 
 
8h30, il fait 28°, 9h30 - 31°, 10h30 - 38°. Les litres d'eau s'engloutissent à grande vitesse. A ce rythme-là, nous n'aurons plus rien à boire, même la bière, le savanna et le doux nectar rouge sud'af vont y passer !!
 
Un jeune berger himba qui accompagne son troupeau au réservoir nous fait signe que sa bouteille est vide. Nous lui donnons la moitié de notre bidon de 5l, il est heureux. Il semble surpris que nous ne prenions pas de photo ... nous ne sommes pas encore prêts.
 
La C43 qui mène à Opuwo offre de très beaux paysages ...
 


traversés uniquement par un long ruban qui s'étend à perte de vue.
 
 

 
A plusieurs reprises, nous apercevons des mini-tornades qui soulèvent le sable sur des colonnes montants à plus de 30m de haut.
Opuwo se profile.
 
Une mini-tornade traverse la ville dans l'indifférence la plus totale, sauf la notre !
 
 
Nous allons, tout d'abord, au lodge déposer nos affaires et en profitons pour pique-niquer sur la terrasse de notre chambre. On ne peut pas dire que le lodge soit le plus charmant de notre voyage, mais il a le mérite d'exister, car à Opuwo, les possibilités d'hébergement sont très limitées.
 
Nous retournons ensuite en ville faire le plein de courses et d'essence pour les 5 prochains jours où nous serons en autonomie dans le Kaokoland.

Opuwo est une ville assez déconcertante où se melent himbas quasi nues, hereros en tenue victorienne, namibiens en tenue "occidentale" et quelques touristes ... Un choc des cultures qui ne laisse pas indifférent.

Pour certains, chapeaux et cravate de rigueur pour converser. Three englishmen in Opuwo.
 

Nous faisons nos courses au supermarché. Alors que nous sommes arrêtés devant le rayon des biscuits, une himba fière et altière se dirige droit vers nous et nous serre la main. "Moro" "Okuhepa" "Aiiii". Notre peu de connaissance de son langage semble la ravir, elle applaudit et elle repart avec un grand sourire.
 
Drôle de rencontre … inoubliable rencontre.

Nous retournons au lodge.  La superbe piscine à débordement nous fait de l'œil. Nous y terminons la journée par une baignade au coucher du soleil.
 


 


>> J6. D'Opuwo à Orupembe



Créer un site
Créer un site