Namibie (2016)


 


De Ruacana à Epupa
Les chutes du bout du monde
 



Aujourd’hui, premier dimanche d’avril, nous changeons d’heure et reculons nos montres d’une heure. Ce qui implique que maintenant il va faire nuit une heure plus tôt.
 
Après un agréable petit déjeuner au bord de la Kunene et face à l’Angola, nous partons vers 8h30 pour une très courte étape, puisque nous allons à Epupa. Nous quittons les rives de la Kunene pour rejoindre les rives de la Kunene. Mais,  pas question d’emprunter la Swartbooisdrif, trop longue et difficile. Nous optons pour la D3701 puis la C43.
 
A 9h30, il fait déjà 34°, bienvenue en automne austral !!
 
Les paysages sont superbes. De vastes étendues de savane traversées par la piste, avec quelques montagnes en toile de fond.
 
 
A notre droite, Zebra Moutain
 

A notre gauche Ehombaberge.
 

 
Des himbas font du stop, ou discutent à l’ombre d’un arbre. Nous sommes impressionnés par ces femmes et ce peuple au mode de vie ancestral.  Par respect, pudeur, gêne, nous n’osons pas nous arrêter et essayer de "converser" avec elles. Notre souhait n’est pas de prendre des photos, mais tout simplement d’établir un contact, un échange par des gestes, un sourire …
 
Nous ne nous sentons pas encore prêts pour cette "intrusion".

De lignes droites en lignes droites, Otjivizeberge se dresse à l'horizon.
 

Alors que les deux premiers jours avaient été assez décevants nous avons retrouvé aujourd’hui la Namibie qui nous avait tant enchantés par le passé. De superbes paysages, des «oh la la  c’est trop beau » à tous les instants …

Nous quittons la D3701 pour prendre la C43. Elle tournicote, on traverse des lits de rivière asséchés, au bord de la route des bergers gardent leurs troupeaux de vaches ou de chèvres. Toujours un petit geste, toujours un sourire.
 
Nous arrivons à Epupa vers midi et nous installons à Epupa Camp où nous serons, une fois encore, les seuls dans le lodge. Notre tente donne sur les eaux mouvementées de la rivière.
 
La Kunene est l’une des rares rivières de Namibie à couler toute l’année. A Epupa, elle bouillonne, avant de se jeter du haut des chutes en cascades.
 
Il fait très chaud (41°) et très très humide.  Nous flemmardons une partie de l’après-midi au bord de la piscine, lecture, tea / coffea and cake station pour nous ravitailler.

Nous partons ensuite découvrir le village puis voir les chutes.
 

Elles sont vives, puissantes.
 

Ce petit oasis au milieu de cette région aride est de toute beauté.
 

Juste avant l’entrée du village, un joli paysage avait attiré notre attention. Nous y allons pour assister au coucher de soleil. Et qui dit coucher de soleil, dit biltong, Windhoek Lager et savanna pour l'accompagner.
 
 

Nous dinons au restaurant du lodge, uniques clients, avec un personnel aux petits soins.
 

On nous demande à quelle heure nous souhaitons avoir notre petit déjeuner demain. 7h sera parfait.
 
 



Créer un site
Créer un site