Namibie (2016)

 

D'Omaruru à Windhoek
Voilà c'est fini.

Ce matin nous prenons notre temps et profitons de la vue de notre terrasse.
 

Grasse matinée puis un copieux et charmant petit déjeuner nous est servi
 

avec une vue non moins agréable.
 
 
C'est notre dernière étape, retour à Windhoek. La route est peu passionnante et nous arrivons dans la capitale en début d'après-midi.
 
 
Nous déposons nos bagages à la guesthouse, puis allons en ville faire un peu de shopping. Direction tout d'abord le Craft Center (pour les souvenirs) puis le magasin Cymot (pour trouver une solution pour la valise). Nous y achetons du scotch renforcé et des sangles afin d'enmailloter la valise.
 
En passant devant une église, nous nous arrêtons pour donner le reste de nos denrées et produits. Ils font la soupe populaire et sont ravis de notre attention. La bouteille de vin rouge qui reste les fait sourire.
 
De retour à la guesthouse, nous avons un mail d'AirFrance qui nous informe que notre vol de demain est retardé de 3h. Super, cela va nous faire quasiment 6h de transit à Johannesbourg !!!
 
Nous dégustons notre dernier diner namibien à la table de Londinigi Guesthouse où la cuisine y est toujours aussi bonne.

De Windhoek à Paris
It's a long way ...

Dernières heures namibiennes. Au moins ce matin les maux de gorge ont disparu, mais pas la toux se fait omniprésente surtout la nuit.
 
Nous redoutons déjà les 10h dans l'avion. Nos voisins vont nous haïr à tousser en permanence !!!
 
Nous rafistolons notre valise et espérons que ce bricolage tiendra le choc face aux manipulations peu délicates du personnel des aéroports.


 
Nous déposons la voiture chez Asco en début de matinée. Une inspection ultraminutieuse du véhicule sera faite, même le niveau d'essence est vérifié (si ils rajoutent plus de 3l dans le réservoir, tu dois payer).
 
Une rayure faite lors de notre quête des éléphants à Purros nous inquiétait. Mais c'est le bush, cela passe sans problème.
 
Quant au pneu explosé il nous en coutera un peu plus de 90€. Au retour nous ferons jouer l'assurance de la carte bancaire et serons remboursés sans problème.
 
La journée s'égrène entre l'aéroport de Windhoek puis celui de Jo'Burg. Compte tenu du retard, Air France nous offre l'accès à un lounge. Nous passerons donc l'après-midi au Slow Lounge, un endroit douillet où on peut picorer et boire à volonté.
 
 
Le wifi nous permet de nous reconnecter en douceur à l'actualité. Nuit debout, panama papers, la suite des attentats de Bruxelles, les primaires américaines ... tout cela ne nous avait pas manqué pendant notre séjour.
 
Nous embarquons, dinons, regardons un film, toussons beaucoup mais ne nous ferons pas lynchés par les autres voyageurs. merci à eux pour leur tolérance.
 
A Charles de Gaule, notre taxi nous attends, direction la maison où le petit fauve de la maison nous accueille à coups de miaulements et câlins.
 

Alors ce voyage ?
Le mot de la fin ... ou pas

La Namibie est un pays hors norme, d’une richesse naturelle unique, un monde de liberté et de solitude, de dépaysement et de communion avec la nature.
 
La Namibie c’est la magie des couleurs changeantes, des sensations de chaque instant, l'émotion qui vous étreint face à cette terre sauvage et préservée.
 
En Namibie nous reviendrons probablement, surement, avec certitude.
 
 
De notre état de santé, qui a considérablement gâché les derniers jours de notre voyage, une visite chez le médecin sera nécessaire. Une bonne inflammation des bronches sera diagnostiquée. Nous mettrons tous deux entre 10 et 15 jours pour nous en remettre.



Créer un site
Créer un site