Namibie (2016)

 

De Twyfelfontein à Omaruru
Entre les deux, notre coeur ne balance pas

Nous nous réveillons tout flagada (et cela ne s'arrangera pas d'ici la fin du séjour).
 
Nous avons prévu, ce matin, de faire les gravures rupestres que nous n'avions pas eu l'occasion de voir il y a deux ans. Mais au petit déjeuner, nous apprenons que des éléphants ont été vus du côté du Twyfelfontein Country Lodge.
 
Peintures ? Eléphants ?
Eléphants ? Peintures ?
 
Entre les deux notre cœur ne balance pas longtemps, nous partons à la recherche des pachydermes.
 
Direction donc le Twyfelfontein Country Lodge, puis nous prenons une piste qui nous amène vers le réservoir d'Aba Huab Dam. On se dit que si il y a des éléphants il ne devraient pas être loin de ce point d'eau.
 
Bingo. Nous apercevons rapidement un mâle solitaire qui se dirige vers le réservoir.
 

Nous profitons du spectacle.

L'éléphant passe à 20/30m de nous. Il est réputé plus agressif que les éléphants des parcs nationaux. Nous sommes très vigilants, nous ne respirons plus, doigts sur le contact au cas où ... il nous regarde du coin de l'œil puis poursuit son chemin.
 

Après cette rencontre, il est temps pour nous de prendre la direction de notre étape du jour, Omaruru. Avec un but avoué, trouver une pharmacie. Oui, je sais, ce n'est pas ce genre d'endroit que l'on recherche en safari, mais là il y a urgence. Il nous faut un collutoire (j'ai beau prévoir une trousse à pharmacie assez complète, jusqu'à présent je ne prévoyais pas ce genre de médicament. Désormais c'est sur ma liste).

Les autruches détalent à notre passage.
 
du
Nous nous arrêt donc à Ongwary Pharmacy pour faire nos emplettes médicales. Un pschitt dans le nez, une pulvérisation dans la gorge, deux actifed, nous entamons la "voix" de la guérison.
 
Remarquez que ce sont les mêmes produits que chez nous. Et il n'est pas mignon ce petit sac en papier.
 
 
Direction Erongo Wilderness Lodge, notre pénultième étape de ce voyage, situé dans Erongo Mountains Nature Conservancy.
 
Tiens, un panneau que nous ne connaissons pas encore.
 
 
Les tentes sont gigantesques, disséminées entre les blocs de granit, avec une très belle et grande terrasse.
 

Nous avons même de la compagnie ...
 

Nous profiterons de l'après-midi pour nous balader autour du lodge, mais nous sentons un petit coup de barre arriver, l'actifed ingurgité entrainant de la somnolence. (pas d'actifed jour ou nuit ici, visiblement il n'y a que la nuit !!)
 
Le diner nous sera servi sur la terrasse du lodge avc vue sur un point d'eau. Seul un koudou viendra s'y abreuver. Quant au diner il sera plutôt bon.
 
La nuit sera mouvementée avec les quintes de toux de plus en plus nombreuses. Même dormir "assis" n'y suffit pas.
 

 

>>J15. D'Omaruru à Windhoek



Créer un site
Créer un site