Namibie (2016)

 


De Purros à Palmwag
On a rendez-vous sur Mars

Nous décidons de partir assez tôt de Purros car nous avons rendez-vous à 13h30 à l'entrée de la concession de Palmwag pour être acheminés à notre hébergement des deux prochaines nuits. Nous souhaitons prendre de la marge, au cas où ...
 
En à peine 3 h et avec de nombreux arrêts photos, nous ferons le trajet Purros / Sesfontein. La D3707 est sans difficulté mais très souvent désagréable avec ses portions de tôle ondulée.
 
Le dos du pilote, parfois fragile, en prend un coup, la copilote est secouée telle une bouteille d'une célèbre boisson française à base d'oranges et de citrons.
 
Comme toujours les paysages sont fabuleux (nous commençons à manquer de superlatifs) alternant plaines herbeuses,
 

et zones plus montagneuses ... par contre nous ne verrons pas d'animaux.
 
 
Nous arrivons finalement à Sesfontein vers 10h30. Nous quittons le Kaokoland qui nous a tant enchantés ces derniers jours pour entrer dans la partie septentrionale du Damaraland, région que nous connaissons déjà un petit peu de notre précédent voyage.
 
Nous sommes un peu déçus par le manque d'animation dans Sesfontein. Les pubs portent des noms d'équipes de foot anglaises, sinon il y a une version plus nautique ...
 
 
 
espérons que cela ne soit pas le présage d'un naufrage pour le reste du séjour !!!
 
Comme nous avons de la marge par rapport à notre horaire de rendez-vous, à Warmquelle nous prenons le chemin qui mène à la source d'Ongongo, une source naturelle aux eaux chaudes et turquoises où il est très agréable de se baigner (et de pique niquer).
 

Nous aurions bien fait durer le plaisir de cette pause, mais cela n'est pas possible.
Nous reprenons donc la route pour Palmwag. La C43 offre elle aussi son lot de très beaux paysages
 

parfois dignes de l'ouest américain (je ne connais pas ce coin du monde mais c'est un peu la vision que je m'en fais)
 
 
 
 
Nous arrivons à notre meeting point à 13h15, soit avec 15 mn d'avance, impeccable bien. Le 4x4 du lodge est déjà là, nous chargeons les bagages, grimpons dans l'engin et c'est parti.
 
C'est au Desert Rhino Camp que nous passerons les deux prochaines nuits. Pour y accéder impossible de le faire directement, il faut impérativement prendre une navette, avion ou 4x4 au choix (mais le coût n'est pas le même, l'un est inclus dans la nuité, l'autre non).
 
Nous traversons la concession de Palmwag pendant 1h20, d'abord dans la partie publique, puis dans une "restricted area".
 
 
Palmwag, c'est la planète rouge, un étrange paysage de pierres et de collines. Chose étonnante, les pierres ont toutes l'air d'être de taille identique.
 
 
Nous apercevons au loin le lodge, perdu dans cette zone martienne. L'accueil est chaleureux, notre tente magnifique, et le personnel est aux petits soins. Bon vu le prix du lodge on en attendait pas moins ...
 
 
A 16h, c'est tea / coffea and cake time, puis à 16h30 nous partons pour notre premier drive dans la concession.
 
Kudus, spingboks lointains
 

et girafes seront au menu de nos appareils photos.
 
 
Puis vient le temps du traditionnel sundowner dégusté devant ce spectacle.
 
 
Nous regagnons le lodge, un cocktail nous est servi autour du feu en attendant le diner, qui sera annoncé en anglais et en langue des clics, avec une petite chanson en prime.
 
Le repas est excellent, accompagné de très bons vins sud'africains, les autres convives sont sympathiques, et la discussion s'engage assez facilement malgré la difficulté de converser toute une soirée en anglais.
 



Créer un site
Créer un site