Présentation
De Windhoek à SesriemSesriem
Walvis Bay
Spitzkoppe et Twyfelfontein Etosha
♦ Okonjima ♦
Album photos Namibie
 




 
   Okonjima
 
 
 
Et voilà, Etosha c'est fini. Nous prenons la direction du sud, notre prochaine et dernière étape étant la réserve d'Okonjima.
 
Nous empruntons la B1, interminable route bitumée sans intérêt, qui porte également le surnom de "route de la mort". Il faut dire que lorsque l'on voit comment conduisent les locaux, cela fait peur ...
 
Nous avions réservé au Main Camp, mais où nous annonce que nous avons été surclassés au Bush Camp (et nous ne nous en plaindrons pas ...). Nous avions réservé pour deux nuits.
 
Nous terminons cette journée par une petite randonnée de 5 km dans la réserve, où nous apercevrons, entre autre, des oryx, kudus, springboks et notre premier steenbock ...
 
 
    

A 19h, c'est au son des tams tams qu'on nous annonce que le diner est servi. Ambiance "out of Africa" garantie ...
 
Le diner sera délicieux.
 
Demain, une grande journée de game-drives puisque nous en ferons deux. Le matin celui consacré aux léopards, le soir, celui des guépards. Comme nous n'en avons pas vu à Etosha, nous espérons être plus chanceux à Okonjima.
 
Okonjima est une réserve privée. C'est aussi le siège de la fondation AFRICAT, engagée dans la protection des grands félins de Namibie menacés, qui réhabilite et réinsère, entre autre, léopards et guépards.
 
Après une bonne nuit de sommeil, nous nous réveillons à 5h30 pour notre game-drive léopards.
 
Notre guide nous explique que 6 léopards portent des colliers émetteurs, et qu'il y en a une 20aine d'autres qui n'en ont pas.  Les colliers émetteurs ont une portée de 3 km, mais malgré cela seulement 50% des visiteurs ont la chance de les voir.
 
Et de la chance, nous en auront puisque nous croiserons le chemin d'une jeune femelle, non porteuse d'un émetteur. C'est un animal vraiment splendide ...
 
   

Alors que nous l'observons, totalement subjugués, un babouin apparait sur la piste (Okonjima porte bien son nom puisque cela signifie "lieu des babouins" en herero). Et alors, une scène totalement ahurissante se déroule sous nos yeux, le léopard part à la chasse au babouin ... sans succès. Le guide nous explique que cette jeune femelle n'a pas terminé son éducation de chasse et qu'elle n'avait pas la moindre chance face à un babouin de cette taille. Par contre, elle peut aisément s'attaquer à des petits.
 
 
De retour au lodge, un copieux petit déjeuner nous attend. Le prochain game drive étant à 15h, nous profitons paisiblement de notre magnifique bungalow, de la vue sur la savane, du spectacle des oiseaux ... et des pintades de Numidie (que nous avons surnommé la gendarmette avec sa tête bleue et son casque sur le haut de la tête ....

 
   
 

 
15h30, nous partons cette fois-ci à la traque des guépards. Il y en a une 30aine dans la réserve, dont 8 avec un collier émetteur. Notre guide, Richard, nous explique qu'il est généralement plus facile de voir les guépards et les léopards. Nous sommes donc confiants ... Le temps tourne, le coucher de soleil approche et aucun signal de guépard. Mais notre guide ne veut pas abandonner et veut absolument nous monter un (des) guépard(s). Une course contre la montre (et les ondes) s'engage, et finalement 10 mn avant le coucher de soleil, à l'autre bout de la réserve, nous apercevrons 3 guépards, deux femelles et un mâle.
 
Pendant une 15aine de minutes, les guépards vont tourner autour du 4x4. C'est également un animal splendide.
 

Un sunset apéro nous est ensuite servi dans la savane.
 
Merci à notre guide pour sa persévérance.




 
 



Créer un site
Créer un site