Présentation
De Windhoek à SesriemSesriem
Walvis Bay
♦ Spitzkoppe et Twyfelfontein ♦ Etosha
Okonjima
Album photos Namibie
 




 
   Spitzkoppe et Twyfelfontein


 
Pour rallier Walvis Bay à Spitzkoppe, nous prenons la C24 jusqu'à Swakopmund, un tronçon de B2 interminable et peu passionnant, puis la D1918 et la D3716.
 
Dès que nous quittons les "grands axes", les paysages se font plus beaux.
 
Le Spitzkoppe est une montagne de granit culminant à 1728m au dessus des plaines du sud du Damaraland. Et sa silhouette imposante apparait déjà au loin.

 
 

Nous arrivons au Spitzkoppe Rest Camp vers 16h. Ce camp est géré par les habitants du village. Et là, problème, ils ont perdu la clé de notre hutte. Nous leur laissons le temps de trouver la clé et partons à la découverte du site, de ces énormes dômes de granit, nous apercevons quelques dik dik craintifs qui ne nous laissent pas le temps de les prendre en photos.
 
Nous profitons de la beauté des lieux au soleil couchant pour nous faire un petit "apéro savane coucher de soleil" avec biltong et vin sudaf ... le bonheur tout simplement.

 
   
 
Nous regagnons la réceptinon vers 18h30, ils viennent juste de retrouver la clé. Quel soulagement !
 
La hutte est basique mais propre. Les toilettes sont dehors à 10m et la douche à 20m, avec de l'eau chaude à volonté.

Nous dinons au restaurant du camp qui ne nous laissera pas un souvenir impérissable (1 heure pour préparer une salade !!!).
 
Après une bonne nuit, nous sommes réveillés, le lendemain, à 6h du matin, par nos bruyants voisins zambiens (qui s'étaient déjà faits remarquer la veille pour leur manque de discrétion !).
 
Nous partons nous promener autour du Spitzkoppe (Rock Bridge, Boxing Gloves, Small Bushman's Paradise), puis prenons la direction de Twyfelfontein, pour rejoindre
le luxueux lodge Mowani Mountain Camp où nous avons réservé 2 nuits.
 
Nous prenons la D1930, puis la C35 jusqu'à Uis, la D2319 puis la D2612, et découvrons le Damaraland, une zone sauvage et époustouflante.
 
Un panneau "danger éléphants" nous met en éveil.  Malheureusement, nous n'en verrons pas la trompe d'un.
 

Nous arrivons au lodge en début d'après midi et décidons de nous poser le reste de la journée pour profiter de la vue depuis la terrasse.
 
Un Sunset View Point a été aménagé afin d'admirer le spectacle du soleil couchant. Elle est pas belle la vie ...  Au loin, il y a de l'orage, mais ce ne sera pas pour nous ce soir là.

 
 
Le diner au lodge est délicieux.

 
Le matin, nous partons randonner autour du lodge, dans un paysage de vallées herbeuses et de blocs de roche. Nous apercevrons, au loin, un kudu ... et ferons connaissance avec l'agame.
 
    

On nous avait averti que les serpents et scorpions étaient très présents sur le site et qu'il fallait faire très attention. Presque déçu, nous n'en verrons aucun.
 

En fin d'après midi, nous décidons d'aller voir les gravures rupestres, un peu inquiets car l'orage gronde. A peine sortis du bungalow, qu'il éclate. Le déluge s'abat sur nous, impressionnant la quantité d'eau qui tombe. En 10 secondes, nous sommes trempés jusqu'aux os.
 

La pluie cessera vers 17h15, tant pis pour les gravures pariétales. Par contre, nous assisterons à un magnifique coucher de soleil mi orage / mi éclaircies.
 


 
 



Créer un site
Créer un site