Accueil Sri Lanka
Adam's Peak & Hatton Haputale Ella Buduruwagala, Tissamaharama & Yala
Hambantota & TangalleSinharaja ForestUnawatuna & Galle
 

 

album photos SRI LANKA 2010



 




 
Dalhousie est le point de départ idéal pour effectuer l'ascension du Sri Pada. Le village s'organise autour de la place du marché, partout des drapeaux aux couleurs du bouddhisme sont suspendus.
 

En bas du village, avant la rivière, il y a un petit temple.
 

Depuis plus de 1000 ans, Adam's Peak est un lieu de pélerinage extrêmement important pour les srilankais, quelque soit leur religion. Cette montagne est appelée Adam's Peak (l'endroit où Adam posa le pied sur terre après avoir été chassé du paradis) ou Sri Pada (l'empreinte sacrée laissée par Bouddha sur le chemin du paradis) ou Samanalakande (le mont aux papillons).

Il est 2h30 du matin, chaussures de randonnées aux pieds et lampe frontale sur le front, nous sommes sous l'arche d'entrée et nous débutons l'ascension qui durera, pour nous, 2h15. C'est parti pour 5 km de montée avec un dénivellé de 1000 m, et environ 5200 marches de hauteurs irrégulières, sur une pente parfois assez raide. Le sommet (à une altitude de 2250 m)  est encore très très loin ...

 

Comme nous effectuons l'ascension en pleine période de pélerinage, tout au long du chemin nous sommes accompagnés par des sri lankais (grimpant en tongs !!), qui ont toujours un petit mot, un petit geste pour nous encourager. Ces gens sont d'une gentillesse rare. Des maisons de thé, ouvertes toute la nuit, jalonnent le chemin. Il faut reconnaître qu'un bon thé bien chaud, une fois au sommet est très appréciable.
 
    

Arrivés au sommet, il y a tellement de monde que nous ne pourrons pas atteindre le temple où figure l'empreinte du pied de Bouddha, ni faire tinter la cloche. Nous pourrons tout de même profiter du lever de soleil, entre les nuages. Superbe spectacle ...
 

 
    


Si la montée est parfois très difficile, la descente (environ 2h) semble presque plus pénible avec une succession interminable de marches qui ébranlent nos genoux.  C'est également en effectuant cette descente et alors qu'il fait jour que nous prenons la mesure des difficultés grimpées quelques heures plus tôt ...
 
          

Arrivés en bas, nous découvrons le dagoba de l'Amitié Japon / Sri Lanka que nous avions apperçu du sommet.
 
.    

Une grosse séance d'étirement est indispensable si nous ne voulons pas passer les jours suivants courbatus.


 



 


 



Créer un site
Créer un site