Botswana


Savuti

 
 
Aujourd’hui débute une grande journée de drive dans Savuti à la recherche des animaux qui font sa réputation.

A 6h30, dès l’ouverture des portes, nous voilà donc en piste.

Nous verrons des impalas (mais cela est presque une habitude), des girafes
 

des zèbres …
 

et tout à coup un mouvement dans les herbes. Ne dirait-on pas des oreilles de lion ? 1/2 heure plus tard tout juste aurons-nous pu apercevoir deux têtes de lionnes. 3/4 d’heure plus tard, celles-ci semblent définitivement installées pour une sieste. Plus un mouvement de perceptible !!!

Nous poursuivons notre quête sur Marsh Road en direction des célèbres plaines de Savuti.

Toujours des impalas, des gnous,
 

des tsessebes (première fois que nous en voyons).
 

et un éléphant (un seul, cela change de Chobe). Côté faune, nous ne verrons rien de plus.

L’aventure a été ailleurs, dans les pistes de Savuti Marsh, dans les tranchées, dans la boue  et dans notre premier embourbement  … il fallait bien que cela nous arrive !!! A coups de marches avant / arrière, 15 mn plus tard nous voilà sortis de ce faux pas.

Mais on quitte une zone boueuse pour en retrouver une autre 500m plus loin. Ajouter à cela qu’en plein milieu du marsh le GPS s’affole et nous indique des pistes qui n’existent pas.

L’aventure c’est l’aventure disait l'un de nous l’année dernière en Namibie, et bien là on est dedans jusqu’en haut des roues !!!

Une petite pause s’impose histoire de retrouver ses esprits, au milieu des immenses plaines de Savuti.
 

Une ourtarde kori passe par là ...
 
 

Finalement, faute de GPS fiable, nous décidons de revenir sur nos pas et d’emprunter la piste où nous nous sommes embourbés. Pas de problème au retour et 15 mn plus tard de boue en tranchées nous voilà revenus sur Marsh Road. Ouf !!!!!

Je décerne au conducteur le diplôme du meilleur pilote débutant sur pistes pourries d’Afrique Australe.

Nous regagnons le camping en fin de matinée. Notre bruyant colocataire est toujours là ...
 
 

Nous repartirons vers 15 heures pour un nouveau drive, cette fois-ci en essayant d’éviter la boue (ce qui sera difficile) et l’eau (ce qui est impossible car toutes les pistes sont, à moment donné, inondées).

Vers Bushmen Paintings nous apercevons au loin une hyène, notre première. Sinon, rien de spécial, toujours des impalas, koudous, girafes et zèbres.

Retour au camping avant la nuit, douche, feu, diner (au menu du soir, pommes de terre en papillotte dans la braise et biltong grillé … trop bon).

C’est notre dernière nuit de camping, nous profitons de la douceur de la soirée, du feu, des étoiles ...
 

Je ne peux m’empêcher de penser que parmi toutes ces étoiles, il y en a une qui brille pour les êtres chers qui nous ont quitté.



 



Créer un site
Créer un site