Botswana



De Kasane à Savuti

 

Aujourd'hui, nous prenons la direction de Savuti pour nos deux dernières nuits de camping.

Nous rallions Kasane à Ngoma Gate par la piste principale du parc et non par la route goudronnée. Nous espérons faire encore de belles rencontres comme les journées précédentes. Hélas, il n'en sera rien et nous ne verrons pas grand chose .

Un pêcheur au loin ...
 

un aigle ...
 

Alors que les deux derniers jours nous avons croisé des centaines d'éléphants, là rien, pas un seul. Que se passe-t-il ? Ont-ils tous désertés les rives de Chobe ? Le contraste est impressionnant.

La piste qui rallie Sedudu à Ngoma Gate est facile (2h30). Il nous faudra ensuite 1h30 pour rejoindre Ghoha Gate, avec des pistes qui se font plus sablonneuses mais sans difficultés particulières.
 

Nous nous enregistrons à l'entrée de Ghoha. Le ranger nous prévient qu'il faut faire attention car il y a un peu d'eau sur les pistes. OK quelques petites flaques, pas de problème, on devrait maitriser.

Et en effet, quelques kilomètres plus loin il y a de l'eau sur la piste. Mais ce ne sont pas des petites flaques, mais de très très grosses flaques qui se succèdent pendant une dizaine de kilomètres. 
 

Certaines peu profondes, pour d'autres, même à faible allure, la vague remonte jusqu'au pare-brise.

Une nouvelle aventure pour nous ... que nous avons adoré (c'est là où on apprécie le schnorkel ).


 

 
 
Nous arrivons à Savuti en début d'après-midi. Nous avons l'emplacement CV2, en bord de rivière. Il est bien, très spacieux, un peu ombragé, les voisins sont loin, les sanitaires pas trop près mais pas trop loin non plus.

Après un déjeuner rapide, nous partons en drive. Des voitures sont arrêtées et observent des arbres. Il parait qu'il y a un léopard ? Bon ben, nous, le léopard on ne le voit pas.

Nous regagnons le camping vers 17h30 afin d'avoir le temps de nous installer tranquillement, de faire le feu, de prendre notre douche avant la tombée de la nuit.

Nous partageons l'emplacement avec un calao plutôt bruyant.
 
 
Une fois la nuit tombée, nous essayons de respecter toutes les précautions d'usage pour ce camping « plus sauvage » où il est fréquent que les hyènes s'approchent d'un peu trop près.
 

Nous regardons régulièrement autour du camp, aucun animal dans les parages. Sauf les lièvres et les souris !!!!




 



Créer un site
Créer un site