Botswana

 


 



De Nata à Kasane (Senyati)



La grande question du réveil : comment fait-on pour dormir à deux dans une tente de 120 de large ?

Certes la proximité à ses avantages, mais sans rire, à deux adultes normalement constitués (nous n'avons ni le gabarit d'une nageuse est-allemande ni d'un pilier all'black), ce n'est pas possible ? Nous sommes probablement trop habitués au confort d'un lit de 180 !!

Nous avions un peu senti le coup venir, c'est pourquoi nous avions, par précaution, demandé deux tentes sur le toit. Bien nous en a pris.

Ce matin nous souhaitions faire le Nata Bird Sanctuary. Mais, auparavant, nous voulons régler ce problème de bruleur. Direction Nata, nous faisons les quelques stations essence et magasins, mais personne ne peut nous aider. Ce bruleur commence sérieusement à nous ... chauffer !!

On décide donc d'aller directement à Kasane, tant pis pour le Bird Sanctuary.

La A3 qui mène à Kasane est interminable et peu passionnante.

Un éléphant au bord de la route ...
 

un groupe de babouins qui bloque la route sous l'oeil du mâle dominant seront les seules animations de ce trajet.
 
 

 
 

Heureusement, Marcus Miller, Billy Cobham, Ibrahim Maalouf nous apportent quelques notes enjouées.

A Kasane nous passerons presque 3 heures à aller de magasin en magasin pour essayer de réparer le bruleur ou essayer d'en trouver un nouveau à acheter. Chaque magasin nous renvoie à un autre magasin qui est à l'autre bout de la ville. Nous avons dû traverser la ville au moins 5 fois.

Au final, réparation impossible et aucun bruleur de disponible à l'achat.

En désespoir de cause, nous rappelons Cécile d'Africa Coeur Safari qui nous dit qu'elle va trouver une solution « à l'africaine ». 30mn plus tard nous recevons un message, le loueur de 4x4 nous livrera le lendemain matin un nouveau bruleur au camping.

Je dois avouer que sur cette histoire de bruleur heureusement que Cécile était là, car le loueur que nous avions contacter en direct n'était pas très réactif et peu enclin à nous aider.

Nous regagnons notre prochain lieu d'hébergement le camping de Senyati Safari Camp où nous devons rester 2 nuits. Un éléphant nous accueille, le seul que nous verrons ce jour-là.
 



 

Les emplacements de camping sont grands et bien aménagés avec un bloc sanitaire privatif ainsi qu'un espace cuisine.
 

Nous nous installons tranquillement et allumons le braai (une vraie institution en Afrique Australe).

Notre équipement de camping fait pâle figure à côté des équipements des 2 ou 3 zambiens présents au Senyati, avec leur super matériel de pro, leur belle remorque. Nous sommes épatés.

Un petit tour au point d'eau, aucun éléphant.

Nous commencons à préparer le diner et les plombs sautent. Il faut attendre demain matin pour que cela soit réparé.

Voila qui clôture une journée pourrie.




 



Créer un site
Créer un site