Botswana

 

 



De Maun à Meno-a-Kwena



Au réveil, les hippos sont toujours là (nous n'avions pas beaucoup de doute là-dessus, nous les avons entendu toute la nuit).

Aujourd'hui nous avons un tout petit trajet pour rejoindre notre première étape, Meno-a-Kwena Tented Camp situé a à peine 2 heures de Maun, en surplomb de la Boteti River et en bordure de Makgadikgadi NP. Notre seul impératif est d'arriver avant 12h30 pour le déjeuner (au Botswana, dans les lodges, les repas sont pris en commun entre hôtes et une partie du staff).

Nous passons la barrière vétérinaire sans encombre et nous plions au rituel de vérification : rotoluve, pédiluve, contrôle des papiers, contrôle du frigo ? tout est OK. Il faut dire que nous avions pris soin de ne pas avoir de viande visible.

Nous arrivons au lodge vers 11h30 et découvrons le charme de l'établissement qui se veut respectueux de l'environnement. Notre tente a vue sur la Boteti. Malheureusement, le ciel est très couvert et gache un peu le plaisir.

Pendant le déjeuner on nous apprend que le staff essaie de capturer un cobra qui est "in the office". Ok but how far is the office of the lunch room ? Not very far. Glups !!!

Nous voulons nous balader autour du lodge où c'est "safe" mais la pluie commence à tomber (çà commence mal ce séjour côté météo !!!). Nous paressons donc sous l'auvent de notre tente. Mma Ramotswe me tient compagnie, pour d'autre c'est l'heure de la sieste.
 
A 16h30, nous avons rendez-vous avec des Bushmens pour une marche dans les environs du lodge. Comme par miracle, la pluie cesse vers 16h et le soleil pointe ses rayons.

Ils arrivent, trois couples avec leurs enfants, parés de leurs plus beaux atours. Qu'est-ce qu'ils sont beaux. Nous leur emboitons le pas pour cette marche qui va durer 2 heures.
 
                                                              

Ils vont nous expliquer leur culture, l'importance de la nature, comment ils utilisent les plantes, les arbres, l'art de la chasse ...
 
 

Nous avions des craintes sur le côté « touristique » de cette balade, mais elle n'en est pas moins très bien faite et très intéressante. 
 

Nous avons passé en leur compagnie un excellent moment. Et puis, malgré la barrière du langage, on comprend que ces petits bonhommes ont beaucoup d'humour.
 
 

La journée se termine au coin du feu avec un gin tonic.

Au diner, nous apprenons que le cobra a été capturé et remis en liberté très loin du lodge.



 



Créer un site
Créer un site