Botswana


De Savuti à Maun



Nous quittons le camping tranquillement vers 8h pour regagner Maun. Echaudés par nos aventures de la veille, nous privilégions Sandridge Road à Marsh Road pour rejoindre Mabebe Gate (ce que nous conseille également le ranger).

Des impalas se chamaillent sur la route, quelques girafes au loin … rien de nouveau.

La piste offre des portions roulantes, d’autres inondées avec une succession de dos d’ânes où les cuvettes sont remplies d’eau (mais rien de bien méchant), d’autres de sable mou et profond et d’autres de terre bien dure mais avec des ornières monstrueuses.
 

Alors que nous arrivons au niveau de Tsukwe Pan, nous nous retrouvons au milieu d’un groupe d’une 100aine de zèbres. Il y en a partout.
 

 
 

Le ranger du camping de Savuti nous avait dit que la migration des zèbres n'avait pas encore commencé à cause des importantes pluies de fin mars / début avril. Peut-être assistons-nous aux prémices de cette migration ... En tout cas, c'est incroyable à voir.

A 11 heures, nous atteignons Mabebe Gate.

Quelques mètres plus loin un éléphant est au bord de la piste. Il n'a plus de défenses (probablement perdues de hautes luttes dans un combat avec un autre mâle). Il nous regarde si paisible, si serein … cela en est presque émouvant lorsque l'on connait la cruauté de la race humaine à l’encontre de ses congénères, même si lui à la chance de vivre dans un pays préservé.
 

Nous laissons le pachyderme et continuons notre chemin sur la transit road. Au village de Mabebe, un camion est planté au milieu d’un gué. Honnêtement on se demande comment le chauffeur a pu avoir l’idée de traverser … peut être un peu trop d’alcool !!!
 
 

Nous prenons la voie de contournement, les abords de la piste sont inondés.
 

Nous arrivons à Maun vers 14h30, où nous logeons à nouveau au Thamalakene River Lodge.

Le loueur de voiture vient récupérer le 4x4 vers 16h directement au lodge. Voici l'état dans lequel on lui laisse (à notre décharge le lavage du véhicule est inclus dans la location).
 

Tout va bien, l’épaisse couche de boue qui recouvre la voiture le fait sourire « no problem ».




Créer un site
Créer un site